Est ce que tout le monde peut effectuer un blanchiment dentaire ?

A partir de l’étude des dents et gencives du patient, on déterminera l’indication ou la contre indication d’un blanchiment dentaire.

Avant de l’effectuer, il faut faire un examen clinique approfondi pour s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes gingivaux qui pourraient être agavés par le blanchiment des dents quelle qu’en soit la technique.

En ce qui concerne les dents, il faut contrôler l’absence de d’hypersensibilité dentaire (problème d’émail) et de restauration ( composite, céramique, inlay) dans la partie où s’effectuera le blanchiment. En effet, les dents saines réagissent aux agents de blanchiment, ce qui n’est pas le cas des dents présentant des restaurations.

On risque don d’augmenter les différences de teintes, sauf à refaire périodiquement certaines restaurations, ce qui n’est pas conseillé. On examine les malpositions ; si leur disgrâce peut être augmentée par le blanchiment dentaire, il est préférable de débuter par un traitement orthodontique.