Soins dentaires

image description

Soins dentaires

Le composite a pour objectif la restauration de dent cariée ou fracturé. Ce matériau donne un résultat esthétique, couleur de la dent naturelle, grand avantage sur l’amalgame de couleur métal.
Les personnes âgées de 40 ans et plus connaissent le plombage (amalgame) dont l’utilisation date de plus d’un siècle. Il permettait en son temps de d’obturer une cavité causée par une carie.

Depuis une quinzaine d’années le plombage n’est plus utilisé dans les cabinets dentaires privés en Hongrie à cause de sa teneur en mercure qui est nocive pour la santé. Toutefois, les études scientifiques estiment que les vapeurs de mercure dégagées par l’amalgame sont en-dessous du seuil de toxicité

Composite au cabinet du Dr Gérard Dupeyrat

Méthode au cabinet du Dr Dupeyrat

Quand une dent est ébréchée, le composite permet de la reconstituer de façon très esthétique.

Cependant, avant de faire un composite, on doit s’assurer de l’intégrité de la dent abîmée. Pour cela, on fera une radiographie de la dent et un test de vitalité qui permettront de confirmer l’indication de pose d’un composite : une fois le produit positionné et durci par polymérisation, il sera sculpté à la fraise-turbine pour rendre à la dent son aspect initial.

La reconstitution par composite est très esthétique mais souvent plus fragile que la dent initiale : sur une incisive, il faudra éviter par exemple de croquer une pomme. Lorsque la partie ébréchée se poursuit par un trait de fissure ou de fracture, il faudra envisager de renoncer au composite et poser une jacket ou une couronne céramo-céramique.

La résine composite en détail

C’est à partir des années 60 que les résines composites ont commencées à être développées, pour remplacer l’amalgame et les résines acryliques à cause de leurs problèmes liés à l’esthétique, la fragilité, la biocompatibilité et la solubilité.


Depuis cette période le nombre de résines composites commercialisées est en constante augmentation, en 2010 on comptait pas moins de 210 variétés en fonction du fabricant (au nombre de 42), sa famille, sa viscosité et son type de polymérisation.


Un matériau composite est un matériau composé de plusieurs matériaux de nature ou d’origine différentes et dont les caractéristiques mécaniques sont supérieures à celles des matériaux entrant dans sa composition.

Informations

Protocole du composite : En une seule séance, préparation de la dent puis pose du composite de la couleur de la teinte de la dent.


Durée de vie du composite : Plusieurs années en fonction des habitudes alimentaires du patient.


Prix du composite : En fonction de tarif sécurité sociale.


Dr Gérard Dupeyrat Stomatologue

6 rue de la renaissance
75008 PARIS

Edentation

Une ou plusieurs dents sont absentes dans votre bouche. Ces édentations sont la conséquence de déchaussements complets (maladie parodontale) ayant entrainé la chute de la dent, de fractures ou d’infections ayant nécessité l’extraction définitive de la dent en cause. Dans tous les cas, il est préférable de les remplacer.

Les différents types d'édentation

Edentation partielle


  • Couronne unitaire (le patient ne peut enlever sa prothèse)
  • Bridge sur implant (le patient ne peut enlever sa prothèse)

Edentation totale

  • Bridge fixe complet (le patient ne peut enlever sa prothèse)
  • Les overdentures (le patient peut enlever ses prothèses) soit sur barre d’ancrage soit sur bouton pression


Chaque type de prothèse a des indications précises, c’est pourquoi le choix de la prothèse doit être déterminé dans le plan de traitement dès le départ.

  • Edentations encastrées
  • Edentation multiple
  • Edentation unitaire

Ce dernier type d’implant permet d’éviter de mutiler les dents adjacentes à l’édentation. A ce niveau, un appareil mobile est souvent inconfortable et inesthétique (crochets visibles).

 

  • Edentation de grande envergure
  • Edentations postérieures : Il n’y a plus de pilier naturel molaire, les implants évitent le port d’un appareil mobile qui est souvent gênant.
  • Edentations totales : Il n’y a plus de support pour réaliser les prothèses conventionnelles complètes. Ces dernières sont instables. Grâce aux implants, leur stabilité est assurée.

L'édentation chez les enfants/ Sportifs

Edentation de l’enfant

Elle fait suite à l’absence congénitale de dents (agénésie) ou à des accidents. Le traitement implantaire sera réalisé dès que la croissance osseuse sera terminée.

Edentation chez les sportifs

L’édentation est en général unitaire, elle est provoquée par un traumatisme suite à un accident ou à un choc dû à la pratique d’un sport de contact (boxe, rugby, full-contact, etc). On retrouve le plus souvent un terrain propice à l’implantation (bon état général, excellente qualité de l’os). Lorsqu’elle sera réalisée, l’implantation  nécessitera une parfaite application des règles d’hygiène. Il faudra insister sur la prévention dans le cadre de la pratique du sport (protège dent efficace et réellement porté, conseillé par la Société Française d’Odonto Stomatologie du Sport et l’Association Visage Sourire).

Edentation chez les personnes âgées

Le « vieillard édenté », un cliché périmé. A cause de la perte de nombreuses ou de toutes les dents, les personnes âgées portent des appareils mobiles soit partiels soit complets. Leurs inconvénients sont multiples :

  • Leur mobilité entraine des difficultés de mastication, avec obligation pour les patients de modifier leur alimentation et apparition de troubles digestifs, des difficultés, les appuis de la langue étant modifié par l’importance du volume de l’appareil.

  • Une modification du goût apparaît très fréquemment.

  • Des perturbations de la vie relationnelle en résultent souvent avec altération de l’image de soi et sensation de véritable handicap. La conception même de ces appareils est à l’origine de ces inconvénients. En effet, que ce soit à la mandibule ou u maxillaire, la résorption osseuse au niveau de crêtes est importante, entrainant une difficulté majeure à la tenue de ces prothèses.

  • Par voie de conséquence, au maxillaire supérieur on se doit de fabriquer un palais artificiel complet (on obtient ainsi un phénomène de ventouse permettant une certaine tenue de l’appareil).

  • En revanche, au maxillaire inférieur, même en tenant compte des forces musculaires (joue, langue), on ne pourra jamais obtenir la tenue correcte d’une prothèse complète.

  • Lorsqu’il ne reste que quelques dents mobiles, celles – ci permettront de mieux stabiliser les appareils mais, tôt ou tard, ces derniers endommageront les dents (crochets, appuis traumatisants).

  • L’utilisation des implants dentaires permet d’éviter ces inconvénients

Dernière modification le 02/09/2020